Rencontre avec Jon Sanchez, photographe invité

Nous entendons souvent dire que Bask in the Sun est comme un doux rayon de soleil salé (!) et que nos collections amènent toujours un peu d’air et un sentiment d’évasion. Merci du compliment ! C’est sans doute parce que nous les concevons “les pieds dans l’eau” à Guéthary, dans ce village de la côte basque. Nous avions envie depuis longtemps de montrer ce paysage qui nous inspire en permanence. Nous avons eu la chance de croiser la route de Jon Sanchez, un photographe discret et doué. Ce sera notre ambassadeur pendant toute cette année. Retrouvez les clichés qu’il réalise pour Bask in the Sun sur son profil Instagram @platoux. Présentation.

Qui es-tu ? D’où viens-tu ?
Je suis photographe indépendant. J’ai 23 ans et je vis à Biarritz sur la Côte Basque. J’adore explorer, vagabonder et capturer la magie des paysages de ce petit coin de paradis autour de moi. Ma ville natale est entourée de paysages tellement variés :  le littoral avec ses plages et ses falaises, les montagnes basques verdoyantes et arrondies depuis lesquelles on voit l’océan, et juste un peu plus loin les sommets des Pyrénées. C’est un terrain de jeu exceptionnel pour ma passion qu’est la photo.

Concernant mon parcours personnel, j’ai fait du droit. Et je me suis aperçu au bout d’un an que cela ne me convenait pas. J’ai changé complètement d’orientation et passé un examen pour devenir personnel navigant commercial (autrement dit steward dans les avions). J’adore bouger. Je ne suis pas sédentaire, c’est donc idéal pour découvrir de nouveaux horizons et m’emmener ailleurs…

Tu t’es spécialisé dans la photo de paysage minimaliste dans laquelle émerge généralement un seul objet, souvent grandiose comme une ile ou une montagne. Peu de présence humaine, et quand elle est là, ce n’est qu’une petite silhouette dans l’immensité. As-tu conscience de cette écriture photographique ou est-elle instinctive ?
J’adore ce style épuré où l’on ne garde que ce qui est important. C’est vrai que j’ai tendance à capturer des lieux dénués de foule humaine ou de détails encombrants. Je me concentre sur la lumière et les formes qu’elle met en valeur. Très jeune, je suis tombé amoureux de la nature et des grands espaces de ma région. C’est un immense terrain de jeu avec des creux, des bosses et beaucoup d’eau ! La lumière est si particulière au Pays Basque. Pas besoin d’utiliser de filtres, le paysage se suffit à lui même.

Avec d’autres photographes, vous avez fondé le collectif French Folks. De quoi s’agit-il exactement ?
Nous sommes un consortium d’explorateurs ! On est une bande 8 instagrameurs et photographes. On vient des quatre coins de France et on met en commun notre travail. Nous avons la passion des voyages et de l’image. « Créer, partager, inspirer », voilà le mot d’ordre qu’on s’est donné. C’est assez simple, mais les possibilités sont infinies. C’est ça qui est magique justement avec la photo : parfois on porte notre regard juste à quelques mètres du point de vue le plus commun, et ça fait toute la différence !

Tu es maintenant ambassadeur pour Bask in the Sun. Qu’est ce qui t’a séduit dans cette marque et dans son univers ?
C’est une marque locale fortement inspirée par l’océan et la nature qui sont mon univers quotidien depuis mon plus jeune âge. La qualité des produits et l’originalité des graphismes ont aussi largement contribué à mon attirance pour ce projet.

RETOUR