Rencontre avec Brendan Monroe, artiste invité

(english version below)

Chaque saison, Bask in the Sun collabore collabore avec plusieurs artistes plasticiens, photographes et illustrateurs pour sa série de tees shirts imprimés. Brendan Monroe (voir l’ensemble des produits réalisés) est un artiste pluriel. Ses bandes dessinées, ses sculptures et ses dessins sont inspirés par la science et la nature. Il explore les états de la matière. Ses personnages en bois ou en céramique semblent passer du solide au liquide (voire au gazeux !). Ses dessins à l’encre tracent des paysages abstraits sous forme de lignes topographiques. On ne sait si on se trouve sur Mars ou dans l’océan ! Rencontre.

Qui es-tu ? D’où viens-tu ?
Je suis Brendan Monroe. Je viens de Southern California, j’ai grandi et habité dans pas mal d’endroits par là bas.

Tu fais des jouets, des sculptures en céramique et en bois, des illustrations pour des journaux et des magazines, de la peinture et des fresques murales. A chaque idée son support ? Y a-t-il un lien entre tes travaux parfois très différents ?
Oui bien sûr. Chaque projet active un ressort créatif différent et en même temps ils finissent par se nourrir les uns les autres. J’ai souvent des idées pour des projets personnels qui finissent un jour pour une commande d’un client… et inversement d’ailleurs ! Et puis je pense que si je me limitais à un seul medium je m’ennuierai un petit peu.

J’ai lu que tu te passionnes pour les sciences. C’est vrai ?
J’étais étudiant en sciences et j’ai longtemps pensé que ce n’était pas réaliste d’envisager une carrière artistique. Je pensais que l’art resterait un passe temps pour moi, et finalement c’est la science qui est devenu un hobby. A vrai dire un domaine qui me fascine… et qui inspire mes créations ! J’adore observer et comprendre le monde qui m’entoure. Ça donne du sens à ma vie.

Tu as récemment participé au Pow! Wow! Festival à Long Beach en Californie en réalisant une fresque avec ta femme Evah Fan. C’était ton premier projet en commun avec elle pour un mur en extérieur. Comment c’est passé ce projet à deux ?
C’était beaucoup de boulot en fait. Parce qu’il fallait réfléchir à deux et avoir une vision globale. Mais j’ai bien aimé. Il y avait de moments calmes, on était concentré tous les deux l’un à côté de l’autre. J’ai bien aimé.

Pourquoi as-tu accepté de collaborer avec Bask in the Sun, une marque française, bien loin de là où tu vis…
Je ne suis jamais à Guéthary, mais je suis déjà venu une fois pas loin, à San Sebastian. J’ai immédiatement compris l’état d’esprit de Bask in the Sun, votre amour pour l’océan… Donc j’étais vraiment heureux de faire partie des artistes invités et d’avoir la possibilité de voir mon travail dans vos collections. Par ailleurs, en vous confiant mon dessin j’étais sûr que vous en prendrez soin et que vous alliez réaliser de beaux produits. Merci

… english version

brendan_monroe-2

Who are you? Where do you come from?
I’m Brendan Monroe. I from Southern California, I kinda grew up all over the place there.

You make toys, wood and ceramic sculptures, illustrations for newspapers and magazines, paintings on canvas and murals. Do you use those mediums to explore different ideas. Is there a link between our different works?
Oh yea, Of course. Every different thing exercises a different creative muscle and they all end up feeding into each other somehow. I often get ideas for personal work from client work and vice versa. Plus if I just stuck to one thing I think I would get a little bored.

While they are really different, your landscapes reminds me the french illustrator Moebius. Do you read his comic strips?
I haven’t read many of his stories, but his work is beautiful and amazing. He has a way of making a complete world with his ideas that I really admire.

Some interviews refers to your interest fore science. What about it?
I used to think that art was not a realistic career and before that I was studying science. I always thought that art would just be a hobby, but now science is more a hobby, or really it’s smaller than that and now a fascination. It works it’s way back into my work as one of my inspirations. I just love to look and understand the world in an more analytic way, I think it illuminates life for me.

You recently participate to the Pow! Wow! Festival in Long Beach (CA), painting a wall with your wife Evah Fan. It seems that it was the first collaboration for a mural with her. What did you learn of this two-artist approach of a project?
Oh, I learned that is was not half the amount of work, haha. It was more, but it was really enjoyable to be working toward the same goal together. The best moments were being quiet, and concentrating equally together, painting in the zone. I loved it.

Last question. Why did you say ‘yes’ to collaborate with Bask in the Sun? A french brand far from where you’re living…
I’ve never been to Guéthary, but I have been near the coast there, like in San Sebastian. I immediately understand the love for the ocean and the sea that Bask in the Sun has, so I was really happy to be invited to have my work there. Now people in a part of the world that I can connect with can see my work. Plus, I knew you would take care with the design and make a beautiful product. Thank you.

RETOUR